Lotropedia - Peuples - Les Elfes, histoire millénaire

ORIGINES

La naissance

C'est en l'an 1050 des arbres de Valinor que le peuple des Quendi (ou ce que nous pouvons traduire par Elfes dans notre langue) s'éveilla près des rives du lac de Cúivenen, les eaux du réveil. Ils étaient en tout 144, 72 femmes et 72 hommes. La légende des Elfes raconte que les 3 premiers Elfes (ils sont aussi appelés pères des Elfes) qui s'éveillèrent sont ceux qui plus tard formèrent les différents clans des Quendi ainsi que la première de leur séparation. Le premier qui s'éveilla fut nommé Imin ce qui signifie " Un " et le deuxième Táta." Deux " puis ensuite Enel " Trois ". Ce qu'ils virent en s'éveillant furent les étoiles et ils s'éprirent d'amour pour elles. Alors ils éveillèrent leurs compagnes qui dormaient à côté d'eux.

Désirant attirer leur attention, ils crièrent le premier mot des Elfes " El " qui devait plus tard signifier "étoile". Mais la première chose que leurs femmes virent en se réveillant fut leurs époux ; c'est pourquoi elles en furent immédiatement éprises et après, elles tournèrent les yeux vers les étoiles et les adorèrent aussi. Il en fut de même pour tous les couples, les uns après les autres. Ils commencèrent à nommer tout ce qui les entourait et s'aperçurent que de toutes les choses nouvelles et merveilleuses des environs, ils étaient les seuls à employer la parole pour communiquer. C'est pourquoi ils se nommèrent eux-mêmes Quendi (ceux qui parlent avec la voix ). Mais de toutes les choses qu'ils aimaient, les étoiles restèrent leurs favorites et c'est pourquoi de tous les Valar (Les dieux ou, littéralement, les puissants), ils honorèrent en premier Varda la Vali (déesse ) qui créa et alluma les étoiles (les Sindar la nomment Elbereth ).

L'histoire commune

Les trois premiers clans furent appelés selon le nom de leur fondateur. Les premiers et les moins nombreux - 14 en tout - étaient les Minyar. Minyar signifie ‘les premiers’ car ils suivirent Imin, Ceux qui suivirent Táta furent nommés Tátyar (56). Le clan le plus nombreux, c'est celui qui suivit Enel les Nelyar (74). Dans le temps où les trois clans étaient réunis, près de Cúivenen, ils étaient tous très proches et parlaient la même langue.

Malheureusement, leur réveil ne fut pas passé inaperçu car Melkor (le plus puissant des Valar, mais aussi le seigneur des ténèbres) qui alors régnait en maître et tyran sur la Terre du Milieu, était toujours vigilant et les nouvelles du réveil des premiers-nés des enfants d'Ilúvatar ne prirent pas longtemps pour l'atteindre. Il commença à les tourmenter et à semer la peur parmi eux en envoyant ses serviteurs aux alentour de leur campement. Certains d'entre eux furent enlevés, plus jamais on entendit parler d'eux. Melkor voulait aussi semer la peur des Valar et fit courir des rumeurs que c'était un cavalier qui enlevait les leurs, car à cette époque les Valar s’étaient retirés de la Terre du Milieu à cause de la menace de Melkor et ils demeuraient dans une contrée fortifiée loin dans l'Ouest, au-delà d’un grand océan (Voir la section sur les Valar  ).

Les Valar n'avaient pas oublié la Terre du Milieu dans leur royaume bienheureux, entouré de lumière, car ils savaient que ce serait la résidence des Quendi et des Atani (les Elfes et les Humains ). Ils savaient aussi que le temps du réveil des premiers-nés aurait lieu bientôt et ils recouvraient leurs forces. Il y avait encore deux Valar (Oromë, le Vala de la chasse et Yavanna, la Vali de la nature) qui parfois, se rendaient sur la Terre du Milieu. Celui que Melkor craignait le plus était Oromë qui venait régulièrement détruire les monstres et créatures déchues. Il venait sur son cheval Nahar et c'est pour cela que Melkor désirait épouvanter les Elfes pour créer la discorde et le chaos.

La venue des Valar

 Ce fut donc Oromë qui, après 35 années Valinoriennes, entendit les chants des Quendi lors d'un de ses voyages dans les terres. Comme tous les Valar, il était impatient de connaître les enfants d'Ilúvatar et il s'approcha des Elfes avec bienveillance et gentillesse, mais les Quendi furent pris de peur et certains s'enfuirent. Cependant, les plus braves d'entre eux se rendirent compte que le Vala n'avait pas l'air mauvais et ils étaient fascinés par la lumière des Arbres de Valinor qui émanait de ses yeux. Oromë parla et résida avec les Elfes et il leur enseigna certaines choses. Toutefois, quelques Elfes continuaient à se méfier de lui. Oromë était tellement fasciné par ce peuple qu'il les nomma Eldar ou peuple des étoiles dans leur propre langue.

A cause de la présence d'Oromë, les créatures de Melkor laissèrent les Elfes tranquilles mais Oromë dû retourner à Valinor pour annoncer la bonne nouvelle aux siens. Pendant que les Valar débattaient sur la décision qu'ils devraient prendre,  Melkor se remit à persécuter les Elfes de sa puissante forteresse d'Utúmno, loin dans le grand Nord. Certains Valar désiraient la venue des enfants à Valinor, le pays béni, pour résider avec eux, et Manwë (le dieu du vent et le roi des Valar ) était le chef de ceux-là. D’autres voulaient que les Eldar demeurent dans la Terre du Milieu. Ulmo (dieu de l'eau ) était celui qui s'opposait le plus à la venue des Enfants. Il fut décidé par la majorité de faire venir les Quendi et de disputer la domination du monde à Melkor pour la sécurité des Enfants.

Les Valar firent donc la guerre à Melkor et ce dernier n'oublia jamais par la suite que les Quendi étaient la principale raison de sa chute. Il les poursuivra encore plus de sa haine (il les a toujours haïs parce qu'il ne pouvait devenir le maître du monde ). Melkor fut enchaîné puis emprisonné à Valinor pendant un certain temps avant de plaider sa propre cause et de demander pardon. Les Elfes savent très peu de choses sur cette guerre car elle s'est déroulée très loin d'eux (ils ne surent que ce que les Valar voulurent bien leur révéler à ce sujet ), contribuant à une certaine crainte des Valar.

La division des elfes

 Après la guerre, les Valar envoyèrent Oromë pour proposer aux Quendi de le suivre à Valinor, mais les Elfes craintifs refusèrent. Alors trois des plus braves des trois clans acceptèrent d'accompagner Oromë à Valinor pour servir d'ambassadeurs. Il s’agissait d’Ingwë, de Finwë et d’Elwë qui furent plus tard rois de leur clans respectifs (bien qu'Ingwë fut considéré comme le roi de tous les Elfes). Les autres retournèrent à leur paisible vie d'avant la guerre même si la terre avait changé à cause de la guerre et Cúivenen avait presque disparu.

À Valinor, les trois ambassadeurs furent très impressionnés et surpris. Ils aimèrent tant la lumière des deux arbres de Valinor, Telperion et Laurëlin, qu'ils furent convaincus du bien-fondé de la proposition des Valar. Ils retournèrent donc avec la foi et essayèrent de convaincre les Quendi de faire le voyage. Beaucoup au début étaient satisfaits de leur vie près du lieu de leur éveil et ne voulaient pas partir, mais après quelque temps, les visions des ambassadeurs vinrent à bout de la peur de certains et ce fut la première véritable séparation des Elfes.

Ceux qui suivirent Oromë furent dès lors connus comme étant les Eldar ( même si au début le terme désignait l'ensemble de tous les Elfes ) et les autres comme étant les Avarí ( par ceux qui partaient de Cúivenen.)

Les clans et divisions

Les Avarí ( Ceux du refus )

Les Avarí sont les elfes des trois clans qui refusèrent l'appelle des Valar et demeurèrent sur les terres du milieu et n'aperçurent jamais la lumière des deux arbres de Valinor.

Bien que l'on ait aucune certitude, les Eldar se sont toujours disputés sur le nombre d'Avarí qui seraient issus de leur clan ( Seul le clan des Minyar est parti en totalité pour Valinor). Il y aurait selon les Tátyar la moitié de leur clan qui auraient refusé l'appel des Valar ( Donc 28). Les Nelyar auraient perdu aussi 28 des leurs sur 74. Les premiers Avari seraient donc au nombre de 56. Ils se subdivisèrent sûrement par la suite, mais comme les sources de ces écrits viennent principalement des Eldar, le nombre et la division des Avarí nous sont inconnus après la grande séparation. Le peu d'information qui nous est parvenue est la certitude que les Avarí sont les premiers enseignants des humains (Mais une légende venant de la maison de Hador raconte que ce serait Melkor ou plus vraisemblablement Sauron ( un certain Annatar ) qui enseigna en premier les pères et mères des humains après leur réveil) et qu'ils ont dû commercer avec les Nains. Ils étaient méfiants et faisaient même la guerre entre leurs différents clans. Certains croient qu'ils ont peut-être même combattu aux côtés de Morgoth (Melkor) ou Sauron (Le serviteur de Morgoth qui prit la relève de son seigneur après sa deuxième captivité à Valinor.).

L'histoire connue des Avarí :

Parmi les membres des Tátyar et Nelyar, deux Elfes qui avaient une certaine influence dans leur clan, n'avaient pas du tout confiance envers les Valar et craignaient Oromë. Morwë et Nurwë faisaient partie des gens qui ont été les plus harcelés par Melkor car ils habitaient avec les leurs, plus éloignés de Cúivenen que les autres Elfes et apprirent tardivement la venue d'Oromë. C'est pour cette raison qu'ils ne furent jamais convaincus de la bonté d'Oromë et puisqu'ils étaient satisfaits de leur vie à Cúivenen, ils s'opposèrent aux ambassadeurs. Au début, ils étaient plus convaincants que leur adversaire mais l'attrait de la lumière fut la plus forte et ils pleurèrent le départ de leurs frères et soeurs. Ce fut à partir de ce moment que les noms des clans actuels furent formés.

Les Minyar furent poussés les plus en avant par Ingwë leur chef et partirent en premier ( Ils étaient aussi le groupe le moins nombreux ). Ensuite Finwë et les siens prirent le départ, mais déjà leur groupe fut connu sous le nom de Ñoldor. Les plus nombreux - qui étaient les moins pressés - suivaient deux chefs : Elwë Singollo et Olwë ( deux frères ). À partir de cette époque, les Avarí sortent des récits des Eldar.

 

Précédent
Lotropedia - Peuples - Les Nains, leurs origines

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.