Lotropedia - Peuples - Les Valar

Quand Eä s’éveilla y apparurent la première race, les « bénis » ou Ainur. Dans l’espace éternel ils avaient été purs esprits, mais lorsqu’ils prirent forme terrestre ils se divisèrent en deux, les Maiar, le peuple le moins puissant, et les Valar, au nombre de quinze, étaient les puissances supérieurs

Les Valar et les Maiar s’attelèrent à façonner le monde, mais il fut vite détruit par la guerre. Le premier royaume des Valars, Almaren, fut finalement créé sur une île au milieu du vaste lac situé dans la Terre du Milieu, et le monde fut éclairé par deux lampes qui se dressaient au nord et au sud. Mais l’un des Valar se révolta et brisa les lampes.

Les Valar quittèrent la Terre du Milieu pour l’ouest et le royaume d’Aman, où ils créèrent leur second royaume, il fut nommé : Valinor, terre sur laquelle se dressait les deux arbres qui fournissaient la lumière éternel d’or et d’argent, à tout le continent d’Aman.

Le premier des Valar, Manwë, vit sur le Taniquetil, la plus haute des montagnes d’Arda. Il est seigneur des vents et premier roi. Arda appartient à son domaine, mais il adore par-dessus tout l’élément de l’air, c’est pourquoi on le surnomma  «Sulimo », seigneur du souffle d’Arda. Il siège sur un trône poli, vêtu d’une robe couleur azur, le sceptre de saphir à sa main. Ses yeux semblables aux saphirs, sont brillants et effrayants comme l’éclair. Manwë a vue sur le monde entier sous le ciel.

Sous les dômes d’Ilmarin, la « demeure haut dans les airs » que Manwë a créé sur Taniquetil, réside également la rein des Valar, varda, dame des étoiles. Elle créa les étoiles et les elfes la nommèrent Elentari et Elbereth, la reine des étoiles. Elle est la plus belle des Valar car la lumière d’Illuvatar est toujours en elle. Ils l’aimaient plus que tous les autres, elle avait créée les étoiles qui les avaient appellées jadis à naitre, ils gardèrent cette lumière au fond de leurs yeux.

La mère nourricière du Yavanna, « dispensatrice de fruits » ; elle est aussi Kementari  « reine de la terre ». Elle prend de nombreuses formes, mais se dresse souvent, aussi haute que les plus élégants des cyprès, vêtue de vert et illuminée par une rosée d’or. Son mari, qui partage avec elle l’élément de la terre, mais plutôt dans ses profondeurs, est Aulë, le forgeron, le créateur de montagnes, maître de tous les artisanats, qui conçut métaux et pierres précieuses. Les nains l’appelaient Mahal, le « créateur » car il les avait jadis façonné à partir de la terre et des pierres. Il avaiat également forgé les lampes des Valars et les vaisseaux qui portaient la lumière du soleil et de la lune.

Valinor

 Valinor(cliquer pour agrandir)

Plus profond encore que les demeures d’Aulë, sont les cavernes de Mandos, sur le rivage occidental où les vagues d’Ekkaia, la mer Circulaire, lèchent les Terres Immortelles. C’est la maison des morts, là ou vit le vala Nàmo, que tous appellent Mandos, le grand juge, du nom de sa demeure.

 Près de Mandos, sur le rivage occidental de Valinor, vit sa sœur Nienna, la pleureuse. Elle représente la tritesse, la pitié, et la souffrance qui apporte sagesse et endurance au-delà de l’espoir ; de l’eau de ses larmes naissent beaucoup de choses inattendues, qui pourtant rendent souvent la vie supportable.

 Dans le sud de Valinor se trouvent les magnifique forêts d’Oromë où celui-ci dresseur de bête et chasseur, réside. Toutes les nations de cavaliers l’aimaient, ainsi que ceux qui vivaient de la chasse, les bergers et les forestiers. Voici donc les huit valar que l’on appelle Aratar, les plus grandes puissances vivant dans les sphères du monde. Il en existe six autres et un dernier qui succomba au mal et que l’on évoquera en dernier.

Ceux qui désiraient jeunesse éternelle vénéraient Vàna, épouse d’Oromë et sœur cadette de Yavanna. Nessa la danseuse, sœur d’Oromë est ensuite nommé, elle aime les créatures agiles des bois et les attire, elle-même est un esprit sauvage qui danse sans relâche sur les plaines vertes de Valinor. Son mari, Tulkas le fort est le dernier valar arrivé sur Arda. C’est le plus fort des valar, rapide et infatigable. Il a des cheveux et la barbe dorés.  Le frère de Mandos est Lòrien, le maître des rêves, comme Mandos il porte le nom du lieu où il réside, car la Lòrien est le plus beau jardin d’Arda. Dans ce jardin s’étend le lac Lòrellin , sur lequel se situe une île couverte de hauts arbres et entouré de douce brume. Là vit Estë, la guerrisseuse, la douce. Son manteau est gris et elle offre le repos. Tous chantent ses louanges et ceux dont la souffrance est grande aspirent à ses présents. Dans les cavernes de Mandos réside également sa femme, Vairë, qui tisse la toile du destin qui conte l’histoire bien avant qu’elle ne se produise.

 Enfin vient Melkor, « celui qui se dresse dans sa puissance », était, au commencement, le plus puissant des Ainur. Il partageait en partie les pouvoirs de tous les valars, mais son domaine était surtout l’obscurité et le froid. Il construisit sa forteresse, Utumno, et son arsenal, Angband, dans les profondeurs sous les montagnes de la Terre du Milieu. Sur Arda, il livra cinq grandes batailles contre les Valar, et éteignit les plus belles lumières du monde en détruisant les deux grandes lampes et les arbres des Valar. Les elfes l’appelèrent Morgoth, le « noir ennmi » du monde. Ce roi guerrier, couronné de fer, vêtu d’une armure noire et armé d’un bouclier noir, vaste et vierge, ressemblait à une haute tour. Son expression était mauvaise, car le feu de la malice luisait dans ses yeux, et son visage était déformé par la rage et marqué de blessures. Toute cette puissance fut détruite dans la guerre de la Colère. Lui seul, parmi les Valar, fut chassé des sphères du monde et vit à présent pour toujours dans le vide.

 

Précédent
Lotropedia - Peuples - les Elfes

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.