Lotropedia - Peuples - les Nains, leur histoire

Premier âge

Dans les âges reculés des étoiles, les membres des deux clans des Montagnes Bleues (Les Barbes de Feu et les Poutres Larges) fondèrent deux grandes villes : Nogrod et Belegost. Tout au long du Premier âge, ces villes prospérèrent grâce aux relations commerciales qu’elles entretenaient avec les Elfes Noldor et Sindar du Beleriand. Leurs forgerons jouissaient d’une grande renommée : ce sont eux qui enseignèrent aux Sindar l’art de forger le fer et ils furent aussi les premiers à fabriquer des cottes de mailles. Les maçons et tailleurs de pierre des Montagnes Bleues aidèrent également les Sindar à construire Menegroth, la capitale du légendaire royaume de Doriath.

Les Nains du clan de Durin (les Longues Barbes), eux, bâtirent Khazad-dûm, une grande ville creusée dans les flancs des Montagnes Brumeuses, mais on sait peu de choses sur son histoire avant le début du Deuxième âge.

Les armées de Nogrod et de Belegost aidèrent les Elfes dans leur guerre contre Morgoth et les légions noires d’Angband. A la bataille des Larmes sans nombre, Azaghâl, seigneur de Belegost, combattit dans l’armée de Maedhros. Lui et ses Nains furent les seuls à tenir tête aux dragons d’Angband, et les derniers à quitter le champ de bataille, portant leur Seigneur vaincu par Glaurung, père des dragons, qu’il avait réussi à blesser avant de succomber.

Les actes des Nains des Montagnes Bleues ne furent pas tous glorieux. Après la Quête de Beren et de Luthien, Thingol, le seigneur du royaume Sindar de Doriath, demanda aux Nains de Nogrod de monter un Silmaril dans le Nauglamir, le collier que les joailliers nains avaient autrefois réalisé pour le roi Finrod Felagund. Fascinés par la beauté du Silmaril et peu désireux de laisser le Nauglamir entre les mains d’un Elfe, les Nains assassinèrent Thingol et s’enfuirent avec le collier et le Silmaril. Rattrapés par les Elfes, ils payèrent leur crime de leur vie. Les Nains n’en restèrent pas là, et ce fut bientôt toute l’armée de Nogrod qui s’abattit sur le Doriath pour venger les joailliers. Les Nains mirent Menegroth à sac et tuèrent un grand nombre de Sindar. Les Elfes de Doriath furent victorieux au bout du compte, mais leur royaume était dévasté. Depuis ce jour, beaucoup d’Elfes Sindar se méfient des Nains.

A la fin du Premier âge, les cités naines des Montagnes Bleues périclitèrent sous le double impact du cataclysme provoqué par la destruction d’Angband et de la disparition des royaumes du Beleriand qui achetaient leurs produits. La plupart des habitants passèrent en Eriador. Ils vinrent grossir la population de Khazad-dûm et lui apporter l’habilité de leurs artisans.

L’âge d’or de Khazad-dûm

Au Deuxième âge, Khazad-dûm devint ainsi le centre incontesté de la civilisation naine dans la Terre du Milieu. La ville était alors la seule source connue de mithril sur tout le continent. Le mithril ou Vrai-Argent est un métal extrêmement résistant qui est la fois léger et facile à travailler. Il est beaucoup plus précieux que l’or et très rare.

Vers l’an 750 de cet âge fut fondé le royaume Elfe d’Eregion qui était très proche de la porte Ouest de Khazad-dûm. Les Elfes de ce royaume étaient principalement des Noldor qui, comme les Nains, aimaient le travail des métaux et des pierres précieuses. Il y eut beaucoup d’échanges et une grande amitié entre les Nains de Khazad-dûm et les Elfes d’Eregion, en particulier entre les artisans des deux peuples. Jamais plus les Nains et les Elfes ne seront aussi proches qu’ils l’étaient en ce temps-là. Les portes de la ville des Nains étaient ouvertes et les Elfes les passaient fréquemment pour se rendre dans la Lorien (la ville de Khazad-dûm s’étend d’un flanc à l’autre de la Montagne). Khazad-dûm connût alors une prospérité inégalée.

La Moria est fermée

Cette période exceptionnelle prit fin en 1693, quand débuta la Guerre entre les Elfes et Sauron pour la possession des Anneaux de Pouvoir. Les Nains de Khazad-dûm n’intervinrent qu’une seule fois dans cette guerre, en opérant une sortie par la porte Ouest alors que Sauron poursuivait les Elfes en retraite. Les Nains furent repoussés, mais ils se replièrent dans Khazad-dûm et Sauron ne put en forcer les portes. Cette action  procura aux Elfes un répit qui permit aux Numenoréens de débarquer une armée de secours, sauvant ainsi les peuples libres d’une victoire totale de Sauron.

Défait, le Seigneur noir dut retourner en Mordor et, pour un temps, recourir à la ruse pour parvenir à ses fins. Il décida alors d’utiliser les Anneaux de Pouvoir pour corrompre les Humains et les Nains. On pense qu’il en donna sept aux Nains, mais les Nains prétendent que le premier des Sept, celui du clan de Durin, leur fut donné par les forgerons d’Eregion avant la guerre et non par le Seigneur noir lui-même. Quoi qu’il en soit, les Nains ne furent pas corrompus, car ils sont indomptables et très difficiles à influencer. Cependant, les Anneaux allumèrent en eux la convoitise et les Nains les utilisèrent pour accumuler des trésors fabuleux. Il devait en résulter bien des malheurs.

Après la guerre, les portes de Khazad-dûm restèrent fermées et les Humains et les Elfes lui donnèrent le nom de ‘Moria’, qui signifie crevasse sombre. La Moria subsista jusqu’au 20e siècle du Troisième âge, toujours fière et puissante, même si elle ne retrouva jamais la splendeur qui était la sienne avant la destruction de l’Eregion.

Le Fléau de Durin

Vint le temps ou Durin VI monta sur le trône. Le mithril était devenu rare et il fallait creuser toujours plus profondément pour trouver de nouveaux filons. En l’an 1980 du Deuxième âge, les mineurs réveillèrent ainsi une terreur des jours anciens : un Balrog de Morgoth qui s’était caché là après la destruction d’Angband. Le démon tua Durin ainsi que son fils Náin. Incapables de vaincre un tel monstre, les habitants de Khazad-dûm prirent la fuite, abandonnant leur cité aux forces de l’Ombre.

La plupart des fuyards émigrèrent vers les Montagnes Grises, dans le nord. Thráin, fils de Náin mena un groupe de survivants à Erebor, où il créa le Royaume sous la Montagne, mais son fils Thorin quitta Erebor en 2210 pour rejoindre les colonies des Montagnes Grises dont il devint le roi. Grâce aux Anneaux de Pouvoir, les Nains connurent à nouveau la prospérité et amassèrent des grands trésors. La rumeur de l’or des Montagnes Grises se répandit très loin.

Vers 2590, après plus de trois siècles de paix, les populations naines des Montagnes Grises fut soudain assaillies par des dragons appâtés par les histoires qui couraient sur l’or des Nains. Les dragons chassèrent les Nains, s’approprièrent leurs trésors et détruisirent ou capturèrent plusieurs anneaux. Les gens de Durin durent reprendre leur errance : un groupe retourna à Erebor tandis qu’un autre établit une colonie dans les Monts de Fer.

Pendant près de deux siècles, Erebor prospéra à nouveau grâce au commerce avec les hommes de Dale et les Elfes de Vert-Bois-Le-Grand. Hélas, en 2770, Smaug, le grand dragon ailé, s’abattit sur la Montagne solitaire et en chassa les Nains qui se réfugièrent dans les Monts de Fer. Le roi Thrór et son fils Thráin II quittèrent la Montagne solitaire par une porte dérobée. Ils passèrent dans l’Eriador et se fixèrent dans les Montagnes Bleues, mais Thrór était rongé par l’amertume et le souvenir de la gloire passée de son peuple et il voulut revoir Khazad-dûm, la grande demeure de ses ancêtres. Confiant le dernier des Sept à son fils Thráin, il quitta les Montagnes Bleues pour se rendre à la porte occidentale de la Moria.

Il arriva alors une chose que les Nains n’oublieront jamais : Thrór, le roi d’Erebor et du plus grand clan des Nains fut sauvagement assassiné par Azog, le puissant chef des Orcs du Nord qui s’était installé dans les mines de Khazad-dûm. Le cadavre de Thrór fut dépecé et jeté aux loups. La nouvelle de cet affront provoqua une onde de choc parmi les Nains de la Terre du Milieu. Les Longues Barbes envoyèrent des messagers à tous les clans et ceux-ci répondirent à l’appel de leurs frères.

Lorsqu’ils furent prêts, les Nains attaquèrent et anéantirent systématiquement tous les repaires des Orcs du Nord. Ils commencèrent par le Mont Gundabad et de là, avancèrent toujours plus loin vers le sud. La guerre dura sept ans, sept années de combats sans pitié dans les profondeurs des montagnes.

En 2799, l’armée des Nains parvint enfin dans la vallée d’Azanulbizar, en vue de Khazad-dûm. Il y eut là une bataille si terrible qu’aucun Orc ne peut en parler sans frissonner et la seule mention de la bataille d’Azanulbizar amène des larmes aux yeux du plus endurci des Nains.

Tous les Orcs qui avaient fui devant les Nains étaient là et la porte de Khazad-dûm déversa les troupes fraîches que Azog avait gardées en réserve. Les Orcs repoussèrent un premier assaut. Le combat reprit cependant et la ligne de bataille oscilla longtemps sans qu’un des deux camps ne parvienne à prendre l’avantage. Les pertes étaient effroyables. Soudain, les Nains des Monts de Fer qui étaient arrivés sur les lieux tardivement chargèrent aux cris de “Azog ! Azog !” et ils parvinrent jusque devant la porte.  Azog sortit à leur rencontre avec sa garde et il combattit Náin, le chef des Nains des Monts de Fer. Náin succomba mais Azog était désormais pratiquement seul : ses gardes étaient morts et dans la vallée, ses troupes se débandaient. Dáin Pied-d’Acier, le fils de Náin abattit Azog alors qu’il courait vers la porte.

Ainsi s’acheva la grande bataille d’Azanulbizar. Les Nains s’étaient vengés, mais leurs pertes avaient été excessivement lourdes. Aussi les autres clans ne voulurent-ils pas pénétrer dans la Moria pour affronter le Fléau de Durin. Thráin dut renoncer à reconquérir la demeure de ses ancêtres et il regagna les Montagnes Bleues avec son fils, Thorin Ecu-de-Chène. Leur amertume était grande car Erebor comme Khazad-dûm restaient aux mains de leurs ennemis. A la fin de sa vie, n’y tenant plus, Thráin partit avec une petite suite pour Erebor. Il fut capturé par les serviteurs de l’Ombre qui était réapparue à Dol-Guldur et mené devant Sauron qui lui prit son Anneau (le dernier des Sept). Prisonnier du Seigneur noir, Thráin périt misérablement quelques années plus tard.

Thorin ignorait tout du sort de son père, mais il songeait sans cesse aux moyens de reconquérir au moins le royaume d’Erebor où se trouvait la Pierre Arken, le plus grand trésor des Nains. Or le dragon d’Erebor préoccupait grandement celui que les hommes du nord appelaient alors Gandalf, l’un des cinq magiciens envoyés au secours des peuples libres de la Terre du Milieu. Sauron était revenu de son long exil et le dragon serait entre ses mains un outil excessivement dangereux. Gandalf convainquit Thorin d’employer la ruse plutôt que la force pour vaincre Smaug. Il le mit en rapport avec Bilbon, un hobbit de La Comté qui, il le pressentait, lui serait très utile.

Thorin, accompagné du hobbit et de quelques Nains, partit pour Erebor en 2941. Il faut croire que cette entreprise était bénie par les Seigneurs de l’Ouest car elle réussit miraculeusement : Smaug fut tué par une flèche providentielle et Thorin put reprendre possession du royaume de son grand-père. Il ne régna pas longtemps hélas, car il mourut peu après dans la bataille des Cinq armées au cours de laquelle des Elfes, des hommes et des Nains repoussèrent à grand-peine une armée d’Orcs, de loups et de chauve-souris.

Finalement, ce fut Dáin Pied-d’Acier, celui qui avait tué Azog, qui monta sur le trône d’Erebor. Il devint le roi Dáin II et il régna jusqu’à la Guerre de l’anneau dans laquelle il trouva la mort. Le Royaume sous la montagne survécut à cette guerre, et il existe encore aujourd’hui.

Un demi-siècle après la restauration d’Erebor, Balin, un des anciens compagnons de Thorin Ecu-de-Chène, emmena un groupe de Nains pour tenter de reconquérir Khazad-dûm. On le revit jamais. Ce fut l’unique tentative de reconquête de la Moria pendant le Troisième Age.

Au Quatrième âge, le Nain Gimli Ami-des-Elfes, un des membres de la Communauté de l’Anneau, partit d’Erebor avec une troupe de Nains et créa un nouveau royaume dans les cavernes scintillantes du Gouffre de Helm. Ce royaume s’appelle Aglarond, et il subsiste à ce jour. Ce sont les Nains d’Aglarond qui ont réparé les portes de Minas Tirith après la bataille des Pelennor. Gimli, le premier seigneur d’Aglarond, n’est plus de ce monde. On dit qu’il a quitté la Terre du Milieu sur un navire des Elfes et qu’il lui a été permis de gagner le Royaume Béni.

Telle est l’histoire des royaumes des Nains dans la Terre du Milieu.

 

Précédent
Lotropedia - Peuples - Nains, leurs caractéristiques

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Le Seigneur des Anneaux Online ?

1117 aiment, 179 pas.
Note moyenne : (1354 évaluations | 106 critiques)
8,5 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Le Seigneur des Anneaux Online : Les Ombres d'Angmar
(851 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1659 joliens y jouent, 3673 y ont joué.