Approfondissement : T'as pas une feuille ?

Attention, chapitre dense : ici on attaque les feuilles de personnage, l'essence même du rôle-play. Vous allez peu à peu oublier qui vous êtes pour devenir véritablement un membre des peuples libres. Bon voyage !

Bon si vous avez suivi le premier article, vous êtes maintenant apte à converser convenablement selon les règles officieuses du rôle play. Vous jouez du dé avec une aisance rare et les émotes personnalisées sont un jeu d'enfant.
Tout ça, c'est bien joli mais il vous manque l'essentiel : votre personnage : vous, vous jouez qui ? Vous n'allez pas arriver la bouche en coeur dans le premier patelin venu sans savoir qui vous êtes si ? Et si on vous demande votre nom ? D'où venez vous ? Qu'est ce que vous faites ? Bref : qu'est ce qui vous motive ?

Maitrise du personnage

Nous allons détailler tous les éléments qui vous aideront à réaliser une feuille de personnage décente. Prenez le temps de lire, c'est très simple dans son principe mais cela demande un minimum d'imagination. Une fois fait, vous aurez l'assise qui vous manque afin de faire évoluer votre avatar au fil des rencontres et histoires qu'il va affronter durant sa vie sur LotRO.

Il est très important d'y consacrer un temps non négligeable. Plus cette feuille de personnage est remplie et complète, plus il vous sera facile d'évoluer dans le jeu.

La signature du personnage

Ici sont regroupées toutes les informations civiques de votre personnage : nom, prénom, âge, race, etc.

Choisir son prénom :

Là, pas de choix, vous devez choisir un prénom lors de la création de votre personnage. Ou alors faut m'expliquer comment vous avez fait. Sur le serveur Estel, il y a une charte plus stricte dans le choix du prénom, du fait de son statut de serveur rôle play. Evitez soigneusement tout pseudonyme litigieux. Inutile de jouer au plus fin, tôt ou tard, vous vous ferez prendre par la patrouille. Donc les Naruto, Sbouby, Hansolo, Tytbit et autres joyeusetés, on oublie. Croyez-moi, même si par un hasard absolu, vous passez entre les gouttes avec votre nom farfelu, ce sont les joueurs eux-même qui vous rappellerons que le rôle play se base sur l'échange et l'immersion. Ils n'ont pas forcément envie d'un ami portant le nom d'une partie non-noble de l'anatomie masculine ou d'un héros d'histoire japanisante ou que sais je encore.

De plus, le générateur de nom automatique ainsi que les aides fournies sur la page de création vous permettront d'avoir un nom conforme à votre origine. Vous pouvez également fouiller Internet à la recherche de listing de nom ou de dictionnaires et traducteurs dans diverses langues autant réelles ( comme le gaelique, l'anglais ancien ) qu'imaginaires  ( l'elfique, le kuzdul, etc ). Vous trouverez certains de ces dictionnaires sur nos forums, à cette adresse. Prenez le temps, il va vous poursuivre pendant des années ce nom, autant qu'il vous plaise.

Choisir son nom :

A partir du niveau 10 , vous avez la possibilité de joindre un nom de famille à votre avatar. Pour cela, rendez vous dans une capitale et parlez à un notaire qui vous fera ça avec grands plaisirs moyennant une modique somme.
Là encore, prenez le temps de la réflexion, même si il est possible de le changer à tout moment : un nom de famille ou un surnom ? Un code ? Avez vous pensez que cela vous permet également de faire des prénoms composés ?

Choisir son titre :

Durant la réalisation de prouesses en cours de jeu, vous accédez à des titres valorisants vos exploits. L'idée est d'exploiter ce titre pour vous attribuer un surnom. Vous pourrez ainsi vous faire connaitre uniquement de ce surnom si vous souhaitez voyager ou parler incognito.

Mais les joueurs voient mon prénom ? Pourquoi ils choisiraient d'utiliser mon surnom, conformément à mes souhaits ?

Là c'est une règle précise qui veut que personne ne peut connaitre votre nom sans que vous l'ayez donné ou que quelqu'un vous connaissant ne l'ai transmis. Comme dans la vraie vie quoi, vous ne vous baladez pas avec votre carte d'identité collée sur votre front ? Si ?
Donc si vous ne communiquez uniquement votre surnom, en théorie personne ne peut vous appeler par votre nom.

Cette règle ou plutôt la méconnaissance de cette règle est en général le problème le plus récurrent en matière de rôle-play dans un univers peuplé de joueurs n'en maitrisant pas ses fondamentaux. Soyez poli, expliquez rapidement en canal dire que vous ne pouvez connaitre un nom sans que l'on vous le donne. Vous pouvez bien sûr, la jouer de manière rôle play

Comment connais tu mon nom ? Qui te l'a donné ? Parles ! Parles ou je t'arrache les dents !

Si c'est la manière la plus amusante, sachez qu'elle ne donne pas de bon résultat car comme dit précédemment, c'est une règle méconnue des néophytes et il auront du mal à comprendre si on ne leur explique pas calmement.

Oui, mais le titre que je veux n'est accessible qu'aux hauts niveaux.

C'est le jeu ma pauv' lucette. Même si un personnage bas niveau peut être aussi fort qu'un haut niveau au niveau RP, certains titres ne pourront pas leur être attribuer. Là il faut ruser et se sortir les doigts du .. mmh .. vous connaissez l'expression. Déjà, il y a beaucoup de titres accessibles à bas niveau, utilisez les comme diminutif de votre surnom, un surnom de surnom quoi. Ou prenez un titre un peu ridicule qui vous servira de " couverture " à la manière d'Aragorn qui se fait appeler Grand pas : un titre peu glorieux mais il n'empêche qu'il envoie du lourd s'il veut l'Aragorn. Ou alors, en solution bâtarde : utiliser votre nom de famille comme titre, la seule contrainte est qu'on ne peut utiliser la touche espace pour faire le nom de famille et donc créer des titres comprenant plusieurs mots.

C'est bon ?  Vous avez un prénom, un nom, un surnom ? Vous utilisez les trois ou seulement un seul d'entre eux ? C'est à vous de voir, c'est votre personnage. Maintenant que vous pouvez vous présenter, on va s'attaquer à votre personnalité. Rassurez-vous, aucun troll ne sera lâché.

Le socle de votre personnage :

Avant de le lancer à l'aventure, il faut savoir d'où vient votre personnage, sa famille, ses amis, où est il né. Il est important de réaliser sérieusement ce travail, si on peut l'appeler ainsi. Je pars du principe que le rôle-play est un amusement et remplir cette feuille de personnage est aussi intéressant et prenant que trucider le plus méchant streum au fin fond du donjon pour très gros bills. Il faut donc faire ça sérieusement car ces quelques informations suffisent pour vous faire des amis ( ou ennemis ) et vous aiderons à intégrer la communauté RP facilement.

D'office se pose un problème : est-ce que vous connaissez l'univers du seigneur des anneaux ? Si non, un paragraphe vous est consacré plus bas nommé Maitrise de l'Univers, mais restez avec moi. Vous le lirez plus tard et il n'est nullement utile de connaitre les mystères de ce monde pour rédigez l'histoire de votre personnage. Bon ceux qui connaissent bien la Terre du milieu, vous pouvez rester aussi, je dois vous parler.

On aime tous être le plus fort, c'est dans la nature humaine. Cela peut s'exprimer de différentes façons, de sa plus simple expression avec le preux chevalier qui jongle avec une épée de deux mètres de long d'une seule main dans une nuée d'ennemis, tout ça sans renverser une seule goûte de la bière qu'il porte de son autre main. Où d'une façon plus subtile en ayant une histoire très torturée à en plonger dans un désespoir absolu le moindre lecteur. Je ne vous dis pas qu'on ne peut pas utiliser cette manière d'aborder l'historique de votre personnage, au contraire, si cela est bien amené et avec une certaine profondeur, c'est même très sympa.

Mais, et surtout pour ceux qui n'ont pas l'habitude de manier les mots et les histoires, on retrouve trop souvent ce genre de personnage ayant un passif militaire ahurissant ou bien avec deux trois voire quatre familles entières décimées.

Cette partie de la feuille de personnage est surement la plus facile à faire mais également celle qui est le moins bien fait, je m'explique : le rôle play est l'art de créer son histoire au contact d'autres personnes, c'est l'écriture du présent et non du passé. Si votre passé est jonché d'évènements, il vous sera difficile de rendre votre personnage intéressant dans le présent et encore plus difficile de le projeter dans le futur. Or ce que je constate souvent est que les feuilles de personnage ont un historique très développé, laissant pour le coup peu de marge de manoeuvre dans l'évolution de votre personnage. Plus votre histoire est riche, plus votre personnage en sera marqué, moins il pourra évoluer. C'est logique non ? Après c'est un choix à faire.

De plus, il y a un problème : vous commencez ou avez commencé niveau 1. Sinon, faut que vous m'expliquiez, ça m'intéresse. Donc en gros, quand vous commencez votre aventure, une musaraigne un peu énervée vous aplatit en trois quiches. Les ours, je vous en parle même pas. Alors, comment expliquer aux autres que vous avez éclaté un royaume entier dans votre jeunesse quand une araignée vous fait tâcher votre pantalon à sa simple évocation ?

Oui, mais j'ai déjà un personnage de niveau 75 ! Il a déjà un passif derrière lui !

Le problème reste le même : comme tout le monde, vous avez fouillé les galgals avec un truc à peine plus tranchant qu'une cuillère en bois, vous avez fui devant les nains qui prenaient votre tête pour une bûche et que dire des limaces de la Comté, ça elles vous en ont fait baver les petites ( hihi, ça c'est fait et je m'en félicite ).

Evitez donc les histoires trop riches, trop glorieuses, gardez les pour, justement, écrire des histoires de héros, morts ou non, qui auraient pu être au contact avec votre personnage par exemple.

Pour votre personnage, faites simple. Plus votre historique est simple, plus il est facile d'évoluer dans le présent car il vous ouvre plus de portes. Un habitant de Bree qui prend les armes pour un frère tué, un paysan qui rêve d'aventure, un adolescent qui cherche sa voie ou la gloire. Un elfe qui en cette période troublée, quitte sa forêt pour découvrir le monde, un nain en quête de richesse ou de renom ou pour la gloire de sa famille. Brodez un peu si vous voulez, soyez original si vous le pouvez, mais restez simple.

L'essence de votre personnage :

Alors, bon vivant ou mauvais garçon ?

Là encore, il faut prendre le temps de la réflexion, il n'est pas facile de jouer un personnage dont le caractère est très différent de vous, surtout si vous débutez. Le plus simple étant de jouer de manière naturelle, comme si vous agissiez dans la vraie vie. Cela vous évitera des erreurs dans votre comportement en jeu, mais comme nous sommes tous de gentils garçons et filles, avoir un univers peuplé de bisounours risque d'être rapidement ... comment dire ... chiant. Oui voilà. Donc le plus marrant est d'avoir une personnalité précise différente, il existe plusieurs systèmes pour vous aider à rester dans votre rôle . Dans le jeu de rôle, on appelle cela un alignement. Il prédestine la plupart de vos actions. le plus connu de ces systèmes est celui de donjons et dragons et comprend deux entrées :

La morale :

  • Bon : un personnage altruiste
  • Neutre : il a tendance à ne pas s'occuper des affaires des autres.
  • Mauvais : sa personne passe avant tous les autres


L'éthique :

  • Loyal : il suivra scrupuleusement toutes les lois et ordres
  • Neutre : il suivra en général la plupart des règles mais n'hésitera pas à les transgresser selon ses besoins.
  • Chaotique : Il a ses propres lois, qui peuvent être harmonisées avec les lois en cours, ou non.

De ces deux entrées en sort un tableau qui défini votre personnalité, votre caractère, défini en quelques mots. Respecter ce tableau et jamais vous ne ferez d'erreur, soyez en sûr.


Loyal bon : Le capitaine dans toute sa splendeur. Croit en une société ordonnée et organisée pour subvenir aux souhaits du plus grand nombre. Il se soumettra aux lois en vigueurs et veillera à ce qu'elles soient le plus juste possible.
Neutre bon : Ils agissent pour le bien de tous mais n'hésiteront pas à transgresser l'ordre établi si cela ne convient pas dans cette quête du bien. Cela peut aller du non respect d'une loi jusqu'à renverser un gouvernement.
Chaotique bon : Des êtres individualistes ayant une forte propension à la bienveillance. Ils ne se soucient aucunement de l'ordre établi et agiront toujours selon leur propre règle.

Loyal neutre : Ce qui motive ces gens se résume à l'ordre et l'organisation : La discipline supplante tout. Que celle ci soit bienveillante ou tyrannique ne les préoccupe pas.
Neutre strict : Ne prend parti pour rien ni personne, tout est une question d'équilibre entre le bien et le mal et eux même considèrent leurs actions nullement motivées par l'une ou l'autre de ces forces. Sur LOTRO, il est terriblement difficile voire impossible de jouer ce type d'alignement car cela signifierait que le joueur devrait aider les forces de Sauron si celles ci venaient à s'affaiblir. Tout cela dans cette quête d'équilibre pure du bien et du mal.
Chaotique neutre : Le chaos dans sa forme originelle, ici, aucune loi, aucune règle. On agit selon son envie du moment et on ne se soucie surtout pas de savoir si ce que l'on fait est bien ou mal. Des personnages très instables donc, souvent lunatiques, parfois fous, et surement pas des personnes de confiance.

Loyal mauvais : Il respecte la loi à la lettre, car il aura tout fait pour que cette loi le serve. Souhaite un ordre établi puissant et qui sert son intérêt. Si cela engendre des injustices, il ne s'en soucie pas. S'il n'est pas en mesure de modifier la loi, il la respectera tout de même par peur du châtiment, tout en cherchant un moyen légal de ne pas avoir à suivre des règles qui le contraignent.
Neutre mauvais : Ne se soucie que d'eux même et feront tout pour avancer. Insensibles aux doctrines qui régissent la société, ils agiront toujours dans leur intérêt : ils peuvent aussi bien s'associer avec d'autres personnes qu'écraser ceux qui s'interposent dans leur quête.
Chaotique mauvais : Une seule règle, celle du plus fort. L'ordre établi et la loi sont des gênes pour eux car offrant des gardes-fou à ceux qu'ils considèrent comme des faibles.

L'aspiration, la destinée *possible* de votre personnage :


Les guillemets ne sont pas innocents. En effet, il est impossible de prédire le futur. ici il s'agit juste de connaitre votre rêve, qu'est ce que vous voulez faire ? Devenir un puissant combattant ? Un riche marchand ou un simple larron, toujours à courir par monts et par vaux ?

Détails et plus encore...

Ici on retrouve tous les petits trucs que vous souhaiter ajouter à votre feuille de personnage, que ce soit détailler un vêtement particulier, une arme héritée, des cicatrices pleines d'histoires, bref toutes ces petites annecdotes qui rendent votre personnage plus riche et qui ne sont pas forcément visible " à l'écran "

C'est ici par exemple que vous pouvez donner les noms de Héros ayant croisés la route de votre personnage, ou bien informez que votre avatar a un tic linguistique ou corporel, qu'il parle un patois improbable.

Lâchez vous, ce genre de détail enrichi considérablement votre personnage et permet de vous démarquer.

Maitrise de l'univers

La sagesse d'être idiot :


Le premier truc qui choque un joueur vétéran dans le Seigneur des Anneaux sont les personnes qui prennent une trop grande liberté vis à vis de cette univers ( ou Lore pour les anglophones, ou Fluff pour les wargammer, ou tout autre terme qui vous semble approprié, on n'est pas des bêtes ). Il n'y a pas de honte à ne pas maitriser l'univers dans lequel vous évoluez, surtout quand celui ci est d'une richesse extrême et je peux vous assurer qu'il n'y a pas plus amical et plus loquace qu'un expert auquel on a avoué son ignorance car vous lui donnez l'occasion d'en parler. Et soyez en assuré, il va vous fatiguer pendant des heures sur des micros détails qui n'intéressent qu'une poignée d'experts de la Terre du Milieu.

Cependant, il y a de très grandes différences de lore entre le Seigneur des Anneaux et le Seigneurs des Anneaux en ligne (aka LOTRO). Comme par exemple le fait de croiser des elfes tous les dix mètres ou voir des nains gambader dans la luzerne des champs hobbits. Après à chacun de voir, soit vous avez suffisamment de bagage technique pour coller au plus prêt de l'univers mais au risque de vous confronter à des situations illogiques. Soit vous vous accordez une certaine largesse et dans ce cas, ne vous offusquez pas si quelqu'un vous fait la remarque de l'incohérence de votre propos.

C'est bien d'être aussi savant qu'une chèvre qui broute me direz vous, ça fait moins de noeuds dans la cervelle. Mais à un moment ou un autre, faudrait peut être penser à remplir quelques cases, histoire d'avoir du contenu pour donner de l'assise à votre histoire.

C'est pas faux.

Comment s'enrichir de contenu du Seigneur des Anneaux. Le niveau le plus bas et celui qui convient à la plupart est tout simplement de s'inspirer des différents sites consacrés à ce sujet sur le net. En quelques clics de souris, vous avez accès aux réponses que vous vous posez. Vous trouverez une liste de ces sites sur notre forum à cette adresse (ndlr : à venir). N'hésitez pas à l'enrichir tout au long de vos pérégrinations sur l'internet. Plus il y a de contenu, mieux c'est pour tous.

La décence exigerait aussi que vous lisiez les livres originels. Inutile que je vous donne les trois titres, ce sont les mêmes que les films. Vous avez bien vu les trois films consacrés au Seigneur des Anneaux quand même ? ... Vous êtes désespérant. Bon. Bien que la logique demanderait de lire les livres avant de voir les films, moi je suis un rebelle et je vous conseille de faire l'inverse. Si le contenu des films est sujet à controverse et s'écarte en partie des livres, ceux ci dégagent une atmosphère tout bonnement incroyable et vous permettent en quelques heures de saisir l'essentiel. Les livres, quant à eux, sont plutôt touffus mais bon, là au moins, tout est exact, aha !

Enfin, pour les amoureux du Seigneur des Anneaux, vous pouvez attaquer ce qu'on appelle une préquelle : le livre Bilbon le hobbit, qui vous narrera les histoires du tonton de Frodon dans ces jeunes années ( enfin je dis prequelle, le livre est sorti avant la trilogie mais j'ai rarement vu une personne ayant lu ce livre avant la trilogie ). Je ne vous en dis pas plus. Et pour les plus acharnés, c'est l'heure du Silmarillion et des Contes et légendes inachevées.

Il y en a d'autres bien sûr, mais si vous lisez tout cela, vous serez un véritable spécialiste.

Evolution du personnage

Bon, je pense que nous avons fait le tour. Vous avez votre avatar, il a un nom, une histoire, il a de grands rêves ou de simples plaisirs et il connait le monde dans lequel il évolue. Bien, mais maintenant, que faire ?

Précédent
La musique

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Le Seigneur des Anneaux Online ?

1079 aiment, 177 pas.
Note moyenne : (1312 évaluations | 106 critiques)
8,8 / 10 - Excellent
Evaluation détaillée de Le Seigneur des Anneaux Online : Les Ombres d'Angmar
(839 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1629 joliens y jouent, 3633 y ont joué.