Annonce
Le code de la semaine : FOODREGEN pour 5 nourritures de restauration et -30% sur : - Les bonus d'EXP - Les sources d'EXP améliorée - Les bonus de 100 % de gain de marques - Les tomes d'accélération de vertu

Journal des développeurs : "Avant l'Ombre" la région du Cardolan

Avant l'Ombre : le Cardolan

Avant l'Ombre : Cardolan

Connu comme le Pays des collines rouges en raison de la teinte rougeâtre de ses landes rocailleuses, le Cardolan doit également ce surnom à de nombreux carnages à travers les siècles. La guerre et la mort ont vidé ces terres autrefois prospères au sein de l'Arnor, le grand royaume du Nord. Le Cardolan est à présent une terre désolée couverte de broussailles et de bruyères, où le vent murmure à travers les ruines et les antiques galgals observent les terres depuis les hauteurs. Seuls demeurent quelques courageux, protégés par les Rôdeurs du Nord des Orques pilleurs et des repoussants êtres spectraux qui hantent la brume.

À l'apogée de la gloire de l'Arnor, le Cardolan était une province prospère que seules les terres du roi de l'Arthedain surpassaient. Mais les années passèrent, et la force des Dunedain faiblit alors que les conflits pour le trône déchiraient le royaume. Le Cardolan fit sécession et devint autonome. Il fut ravagé par des siècles de guerre contre les terres voisines et le maléfique royaume d'Angmar. Par la suite, des pestes dévastatrices et des inondations catastrophiques détruisirent le peu qu'il en restait. Ces dernières années, des réfugiés et autres réprouvés se sont installés parmi les décombres, mais la majorité des terres restent vides et sont surveillées par des groupes de Dunedain vagabonds.

Des serviteurs et espions de l'Ennemi sont entrés sur ces terres, certains suivant Sauron, et d'autres portant un nouvel emblème : une main blanche sur fond noir. Ces derniers temps, ses habitants, apeurés, parlent à voix basse du passage de neuf Cavaliers vêtus de noir chevauchant des montures à la robe sombre qui ont laissé l'épouvante dans leur sillage en suivant la route qui mène aux galgals de Tyrn Gorthad.

Au Cardolan, on croise aussi bien des collines accidentées dont le brouillard cache les combes que des maquis sans arbres parsemés de pierres effondrées, autrefois places fortes des Hommes. Les bergers font paître leurs troupeaux dans les champs du Rudimaure, tandis que les plus téméraires s'aventurent au sud, jusqu'à la sombre lisière enchevêtrée de la Vieille Forêt, vestige de l'immense région boisée qui couvrait la campagne en des jours oubliés. Caranost, berceau des rois du Cardolan détruit par la guerre, n'est aujourd'hui que décombres. La ville s'accroche encore aux pierres, surplombant la route envahie par la végétation qu'on appelle le Chemin Vert. La cité de Tharbad, autrefois puissante, est maintenant submergée, et son pont majestueux brisé repose au fond des eaux troubles.

Après la chute de Numenor, les Dunedain installés dans les collines rouges apportèrent l'une des Vandassari, les anciennes Pierres du Serment de Fëanor. Ils s'en servirent pour établir la paix avec le peuple natif des collines qu'ils appelaient les Amonedain. Ceux du peuple des collines qui jurèrent fidélité au Haut-Roi devinrent citoyens de l'Arnor. Contrairement à leurs cousins sauvages de l'Est, ils furent nombreux à lui rester fidèles après que les serviteurs de Sauron brisèrent la Pierre du Serment et les libérèrent de son emprise. Leur descendance perdure chez des gens robustes que l'on retrouve à Bree et dans d'autres villages de l'Eriador.

Si l'Arnor était restée en paix, le Cardolan aurait pu devenir le cœur prospère du royaume du Nord, car la majorité des échanges commerciaux avec des terres éloignées comme le Gondor ou le royaume du Sud des Dunedain se faisaient en empruntant la route qui traversait Tharbad. Malheureusement, il n'en fut pas ainsi, car Sauron et ses adeptes rêvaient de se venger des enfants de Numenor. La Guerre de la Dernière Alliance eut de lourdes conséquences sur le peuple du Cardolan, et après que la mort du roi Eärendur eut fini de diviser l'Arnor, le Roi-Sorcier d'Angmar n'eut d'autre volonté que de détruire ce qu'il en restait. Des siècles de carnages menèrent à la fin de la lignée des rois du Cardolan, puis à la chute du royaume, ses derniers princes pourchassés par les morts que la magie du Roi-Sorcier avait réveillés dans leurs galgals. Le peuple des collines se maintint malgré l'épidémie de Grande Peste qui le décima en se propageant depuis le sud. Ces derniers temps, certains habitants de Bree ont déménagé vers le sud à la recherche de terres plus reculées, tandis que certains hommes sauvages du Pays de Dun se faufilent vers le nord, fuyant l'agressivité de leurs clans les plus belliqueux.

Depuis peu, les Orques de la région se sont également montrés plus dangereux. Une fois de plus, Sauron règne sur le Mordor, et ils ont trouvé le courage de descendre des montagnes et de traverser les fleuves pour entrer en masse dans le Cardolan. Des trolls de pierre vagabondent vers le sud, attaquant les troupeaux et les bergers du peuple des collines. Au même moment, des gredins et autres Hommes étranges aux airs de gobelins, dont on ignore les desseins, ont traversé les gués à Tharbad.

Les Rôdeurs gardent un œil méfiant sur tous ces nouveaux venus, maintenant la paix malgré leur effectif restreint et protégeant tant bien que mal le peuple des collines. Halbarad, lieutenant du chef Aragorn II, les a rejoints pour prévenir toute catastrophe, bien que le passage des Cavaliers Noirs ait plongé ses troupes dans le désordre et la confusion, et éveillé les morts une fois de plus. La guerre semble encore lointaine, mais elle étend déjà son ombre jusqu'au seuil du Cardolan : si les Peuples Libres n'osent pas se défendre et se battre, alors la sécurité de leurs villages et de leurs routes pourrait bientôt appartenir au passé.

Explorez le Cardolan et ses alentours dans Avant l'Ombre ! Pour plus d'informations sur notre dernière extension, consultez LOTRO.com !

 

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.