Annonce
Le code de la semaine : DEFENCEBUFF pour un tome de défense et -30% sur : Une sélection de décorations d'intérieur Une sélection d'ensembles d'objets pour domicile Les titres de propriété Une sélection de capes

Une lettre bien sentie de Bungo Fouille

Bungo Fouille, producteur d'herbe à pipe à Castelorge, vient de découvrir un étrange objet dans son champ...

Voici sa lettre pour se plaindre au maire Piedblanc.

Qui sait... il y en a peut-être ailleurs aussi ?

Bungo Fouille, Producteur réputé d'herbe à pipe
22 Chemin du Labour
Castelorge, La Comté

Will Piedblanc, Maire
Hôtel de ville, Grand'Cave, La Comté

M. le Maire,

Je vous adresse cette lettre de doléance depuis ma demeure de Castelorge, qui reste, vous vous en souviendrez je l’espère, sur le territoire de la Comté, faisant en principe des soucis de ses habitants votre préoccupation. Je ne doute pas qu’une fois informé de toute cette affaire, vous ressentirez la même surprise et le même effroi que mon épouse Opaline et moi-même et saurez prendre les décisions qui s’imposent pour retrouver et punir l’auteur de cette farce de bien mauvais goût. Je pense connaître déjà l’identité du sinistre plaisantin, mais pour ne pas influencer votre jugement, je réserverai mon opinion pour la fin de cette missive. Je suis bien certain que vous tirerez des faits exposés la même conclusion que moi. Voici donc ces faits :

1. Je suis un citoyen respectable de la ville de Castelorge, dans le Nord de la Comté, et ma production d’herbe à pipe a été plusieurs fois primée au cours des trois dernières éditions du festival annuel des producteurs (Prix du meilleur arôme en 1416 et 1417, Prix du meilleur effet relaxant et Prix d’excellence en 1418).
2. De nombreux résidents de Castelorge et des communautés alentour étaient au courant de mon intention de présenter mon herbe à pipe à la nouvelle édition du festival. Vous pouvez si vous le souhaitez me contacter pour obtenir les noms de gens honnêtes et de bonne réputation prêts à en témoigner, comme ma femme Opaline ou notre chère amie Rosaline Petitterrier, également de Castelorge.
3. N’ayant pas modifié mes habitudes ou techniques de culture, il n’est pas de raison penser que ma participation au festival de cette année n’aurait pas présenté les mêmes qualités qui m’avaient valu d’être récompensé lors des dernières éditions. Loin de moi l’idée de me vanter, mais la production de cette année paraissait même en bonne voie pour être de plus grande qualité encore que les précédentes ! N’hésitez pas à vous adresser aux personnes mentionnées précédemment pour obtenir confirmation de mes dires.

Vous voyez maintenant toute la fierté que je place dans mon travail et dans la qualité de mon herbe à pipe. Imaginez alors mon angoisse lorsque ce matin, après avoir bu mon thé et préparé un modeste petit-déjeuner, je suis allé faire mon traditionnel tour d’inspection du champ… et n’y ai trouvé que des plants flétris et fanés ! Impossible de remporter le moindre prix dans cet état ! Toute ma production n’est plus bonne qu’à servir d’engrais ! Inconcevable

Au beau milieu du champ, quelqu’un avait placé un bloc de pierre portant de bien déplaisants symboles. Je ne sais pas exactement de quoi il s’agit, mais je n’en veux pas près de chez moi et certainement pas en plein milieu de mon champ d’herbe à pipe : mon herbe encore resplendissante la veille et gâchée dès l’apparition de cette horrible chose ! En outre, cette relique de pierre, ou artefact, qu’importe le nom, cette chose est une véritable nuisance publique ! Quiconque s’en approche de trop près commence à se sentir mal à l’aise, et personne ne peut supporter de la regarder trop longtemps.

Je vous avais confié au début de cette lettre, M. le Maire, avoir mon hypothèse quant à l’identité du responsable, et la voici : il s’agit de mon voisin, Adaric Fouine. Il est notoirement jaloux de mes nombreux succès au festival annuel des producteurs et déclare à qui veut l’entendre que sa propre herbe à pipe (herbe de bien piètre qualité, à en croire les experts) mérite de battre la mienne. J’ignore comment il a pu déplacer cet énorme rocher, mais je suis certain qu’il a trouvé un moyen et projette maintenant de présenter son herbe au festival, débarrassé de la concurrence !

Je souhaiterais donc vous voir préparer un édit interdisant à M. Fouine de participer au festival de cette année en raison du tour honteux et sournois qu’il m’a joué, à moi et à mes pauvres plants qui n’avaient pourtant fait de mal à quiconque. Dans l’attente de votre réponse et de cet édit, signé par toutes les parties compétentes et délivré en triple exemplaire pour faire valoir ce que de droit, je vous prie d’agréer, M. le Maire, mes salutations distinguées.

Bungo Fouille, Honorable citoyen, producteur d’herbe à pipe et électeur attentif

Rune étrange
Source : http://community.lotro-europe.com/news.php?id=10983&articletype=News

Réactions (41)

Afficher sur le forum

  • En chargement...