Annonce
Pour ce problème de Hotfix utilisez le code MORDORMITHRIL Standing Stone Games vous offre 50 pièces de Mithril jusqu'au 22 octobre
Annonce
Avec le code LOTROHOPE vous aurez un bonus d'espoir !

Un peu de Lotro à la plage... ou ailleurs...

En cette période de vacances, il est parfois difficile de pouvoir et/ou vouloir continuer à joueur au Seigneur des Anneaux Online, ce n'est pas pour autant que l'on a envie d'abandonner son univers. Cet article vous propose quelques pistes pour garder un  pied en Terre du Milieu, même avec la tête un peu ailleurs !

Un grain de sable
Un grain de sable
Un grain de sable
Un grain de sable
Un grain de sable
Un grain de sable

  Sommaire

  Un peu de lecture et des livres...

  Un peu de mode et du shopping...

  De la musique...

  De l'exploration...

  Des histoires en vidéo...

  Des liens pour trouver votre chemin    

Un peu de lecture...

lafraternitdelanneau.jpg
Si l'oeuvre de Tolkien peut-être maintenant découverte de bien des façons, la Terre du Milieu étant exploitée sur de nombreux supports et au gré de plusieurs licences, il n'en reste pas moins que la base de l'univers trouve son origine dans les écrits de l'auteur.

Pour le Hobbit et le Seigneur des Anneaux, deux traductions sont maintenant disponibles. Si la version la plus répandue est celle de Francis Ledoux, Daniel Lauzon, a procédé à une nouvelle traduction des deux titres. Edité par Christian Bourgeois cette nouvelle mouture, se veut plus proche des souhaits de Tolkien et plus en phase avec l'ensemble des ses écrits sur Arda.

Si vous avez découvert le Seigneur des Anneaux dans son ancienne version, certains changements notamment concernant les noms des personnages et des lieux peuvent être à la lecture assez déroutants. Néanmoins, elle est sur certain aspect plus accessible dans le langage, le rythme, le phrasé utilisé et plus cohérent avec l'ensemble de l'univers.
J'avoue cependant regretter parfois certaines tournures de phrases, certains noms de lieux et de personnages autrefois utilisés, mais il est fort possible que les nouveaux lecteurs trouvent cette nouvelle traduction plus en phase avec le style actuel.

Soyons bien clair, il ne s'agit pas d'une ré-écriture, sur l'ensemble des livres, les changements restent minimes, mais assez parfois pour curieusement à la fin d'une phrase se rappeler l'ancienne version, et presque secrètement en ressentir un brin de nostalgie.

Pour l'heure, seuls "la fraternité des l'anneaux" et les "deux tours" sont disponibles, pour découvrir la nouvelle mouture du "Retour du RoI" il faudra patienter jusqu'au 13 octobre 2016.

Vous avez ainsi tout l'été et un peu d'automne pour dévorer les deux tomes précédents.

99157.jpg

Daniel Lauzon a partagé une partie du travail de traduction effectué sur ce troisième volet :

Extrait du Seigneur des Anneaux, V,8 : “Les Maisons de Guérison” (version provisoire, à paraître en octobre aux éditions Christian Bourgois)

Aragorn s’agenouilla alors auprès de Faramir et posa une main sur son front ; et les observateurs sentirent qu’une formidable lutte était en train de se jouer. Car le visage d’Aragorn devint gris de fatigue ; et de loin en loin, il appelait le nom de Faramir, mais ses appels se faisaient toujours plus faibles à leur ouïe, comme si Aragorn lui-même s’éloignait d’eux, marchant dans quelque vallée lointaine et ténébreuse, appelant une âme égarée. […]

Il prit alors deux feuilles, qu’il déposa dans ses mains, puis il souffla dessus et les écrasa ; et d’emblée, une fraîcheur vivifiante embauma toute la pièce, comme si l’air même s’éveillait et picotait, pétillant de joie. Alors, il jeta les feuilles dans les bols d’eau fumante qu’on lui avait apportés, et tous les cœurs aussitôt s’apaisèrent. Car le parfum qui vint à chacun était comme le souvenir de matins humides de rosée et gorgés de soleil, dans un pays où la beauté printanière du monde n’est elle-même qu’un souvenir fugitif. Mais Aragorn se leva comme revigoré, et ses yeux souriaient tandis qu’il tenait l’un des bols devant le visage de Faramir, tout enveloppé de rêves. […]

Et la nouvelle ne tarda pas à se répandre hors de la Maison, disant que le roi était bel et bien parmi eux, et qu’après avoir livré la guerre, il apportait la guérison ; et le bruit courut à travers la Cité.

Mais Aragorn vint auprès d’Éowyn et dit : « […] Quand je la vis pour la première fois et que je perçus sa tristesse, j’eus l’impression d’être devant une fleur blanche, fière et droite, gracieuse comme le lis ; mais je la savais dure, comme l’acier ouvré par les forgerons elfes. Ou était-ce, peut-être, un gel qui en avait glacé la sève, et se tenait-elle ainsi, douce-amère, encore belle à voir, mais souffrante, près de s’étioler et de mourir ? Son mal ne date pas d’aujourd’hui, bien au contraire, n’est-il pas vrai, Éomer ? […]

« J’ai, peut-être, le pouvoir de guérir son corps et de la rappeler du sein de la vallée ténébreuse. Mais à quoi elle s’éveillera, à l’espoir, à l’oubli ou au désespoir, je ne puis le dire. Et si c’est au désespoir, alors elle mourra, à moins que vienne une autre guérison que je ne puis lui apporter. Hélas ! car ses exploits l’ont portée au rang des plus grandes reines. »

Alors, Aragorn se pencha sur elle et scruta son visage, et celui-ci était en vérité d’un blanc de lis, d’un froid de givre et d’une dureté de pierre, telle une image gravée. Mais Aragorn se courba et lui baisa le front, et il l’appela doucement, disant : « Éowyn fille d’Éomund, réveillez-vous ! Car votre ennemi est mort ! »

Elle ne remua pas, mais sa respiration se fit plus ample, de sorte que sa poitrine s’élevait et retombait sous le drap de lin blanc. Aragorn écrasa deux nouvelles feuilles d’athelas et les jeta dans l’eau fumante ; et il lui baigna le front de cette eau, ainsi que le bras droit, lequel gisait, froid et inerte, sur le couvre-lit.

Peut-être Aragorn détenait-il en vérité un pouvoir oublié de l’Occidentale, ou peut-être étaient-ce seulement ses paroles à l’endroit de la dame Éowyn qui agissaient sur eux ; mais tandis que la douce influence de l’herbe se répandait dans la pièce, il sembla aux spectateurs qu’un vent pénétrant soufflait par la fenêtre, et qu’il n’avait pas d’odeur : c’était un air tout à fait frais, et pur, et jeune, comme si aucun être vivant ne l’avait encore respiré, un air neuf venu du sommet de montagnes neigeuses sous un dôme d’étoiles, ou de rivages argentés au loin, baignés par une mer d’écume.

« Réveillez-vous, Éowyn, Dame du ROHAN ! répéta Aragorn ; et il prit sa main droite dans la sienne et la sentit reprendre chaleur et vie. Réveillez-vous ! L’ombre est partie et toutes ténèbres sont lavées ! » Alors, il plaça la main de la jeune femme dans celle d’Éomer et s’éloigna. « Appelez-la ! », dit-il, et il passa silencieusement hors de la chambre. […]

Gandalf et Pippin arrivèrent à la chambre de Merry, et ils trouvèrent Aragorn debout à côté du lit. « Pauvre vieux Merry ! » s’écria Pippin, et il courut à son chevet ; car il lui semblait que Merry avait encore plus mauvaise mine, que son visage était plombé de gris, comme sous le poids de nombreuses années de chagrin ; et une peur le saisit tout à coup, car il crut que Merry allait mourir.

« Ne craignez rien, dit Aragorn. Je suis venu à temps, et je l’ai rappelé à nous. Il est fatigué, à présent, et en peine, et il a reçu une blessure comme celle de la dame Éowyn en osant frapper cet ennemi mortel. Mais ces maux peuvent s’amender, car c’est une âme courageuse et pleine de gaîté. Il n’oubliera pas sa peine ; mais plutôt que d’assombrir son cœur, elle lui apprendra la sagesse. »

Alors, Aragorn posa une main sur la tête de Merry, et, la passant doucement à travers ses boucles brunes, il effleura ses paupières et l’appela par son nom. Et quand l’odeur d’athelas envahit la pièce, comme une senteur de vergers, et un parfum de bruyère sous le soleil plein d’abeilles, Merry s’éveilla tout à coup et dit : « J’ai faim. Quelle heure est-il ? » […]

Une foule nombreuse s’était déjà massée aux portes des Maisons pour voir Aragorn, et elle le suivit ; et quand il eut enfin soupé, des hommes vinrent à lui, le suppliant de guérir un proche ou un ami dont la vie était en péril à cause de quelque mal ou blessure, ou qui était sous l’emprise de l’Ombre Noire. Et Aragorn se leva et sortit, et il fit venir les fils d’Elrond, et ils œuvrèrent jusqu’à tard dans la nuit. […]

Et quand il ne put œuvrer davantage, il s’enveloppa dans sa cape et se glissa hors de la Cité, et il regagna sa tente juste avant l’aube et dormit pour quelques heures. Et au matin, la bannière de Dol Amroth, nef blanche comme un cygne sur une eau bleue, flottait au sommet de la Tour ; et les hommes, levant la tête, se demandèrent si la venue du Roi n’avait été qu’un rêve.

 

Un peu de mode et de shopping !

Que seraient les vacances sans quelques effets de mode et autres petites dépenses ! La Communauté francophone n'est pas en reste en sites variés sur l'art de se vêtir en Terre du Milieu.

  • Aza'chou et Pom d'Epi

Azaleth et Epi les deux créateurs du blog parcourent le Seigneur des Anneaux Online depuis quelques années, afin de pallier à l'absence d'une personnalisation des personnages plus aboutis, ces deux compères ont décidé d'utiliser la voie de l'habillement autrement plus riche pour se différencier. Ils vous proposent de partager leurs créations.

Aza'Chou et Pom d'Epi
  • De lames et d'aiguilles
 Jessaline explore la Terre du Milieu depuis quatre ans maintenant, et c'est en partie le système cosmétique qui l'a convaincu de poursuivre l'aventure. Elle vous propose ainsi sa sélection de tenues et autres accessoires idéals pour parcourir ces terres. 
Au final, la tenue n'est que le moyen de vous présenter également l'histoire de son porteur, contée par Jessaline.
De lames et d'aiguilles
De lames et d'aiguilles
De lames et d'aiguilles
De lames et d'aiguilles
De lames et d'aiguilles
De lames et d'aiguilles
De lames et d'aiguilles
De lames et d'aiguilles
De lames et d'aiguilles
 
  • Trolls et Chiffons
 
Prunasprima que vous connaissez notamment à travers les animations proposées avec la Taverne Lèvecoude, vous présente sur son blog, ses "petites idées vestimentaires en français". L'ensemble des tenues proposées sont commentées et proposées dans le cadre d'une thématique et les captures d'écran sont d'une très belle qualité.
 
Trolls et Chiffons
Trolls et Chiffons
Trolls et Chiffons
Trolls et Chiffons
Trolls et Chiffons
Trolls et Chiffons
Trolls et Chiffons
Trolls et Chiffons
Trolls et Chiffons
 

De la musique...

 
Car il n'y a rien de mieux, pour se prélasser, se détendre, fermer les yeux sur le sable chaud, ou plus simplement au calme, et se laisser porter par la mélodie.
 
La musique du Seigneur des Anneaux est riche, très riche, qui plus est pour un jeu vidéo. Et elle est également de qualité, et peut vous accompagner dans bien des moments. 
 
Si quatre (cinq si l'on compte les éditions collectors) albums regroupant l'ensemble des musiques du Seigneur des Anneaux Online ont été édités, je vous conseille plus particulièrement les Ombres d'Angmar et les Cavaliers du Rohan.

Le Seigneur des Anneaux Online : les Ombres d'Angmar

composé par Chance Thomas et Stephen DiGregorio

Sur cette liste j'ai un petit faible pour "Hills of the Shire" qui nous accompagne notamment lors de notre passage sur le pont du brandevin.

Les Cavaliers du Rohan :

Composé par Chance Thomas

 A mon sens, la plus réussie des créations de Chance Thomas pour le Seigneur des Anneaux Online, preuve en est, cette musique originale est encore largement utilisée dans les nouveaux ajouts et particulièrement dans les moments où un certain relief musical est nécessaire.

De l'exploration...

Partir à la découverte des grandes étendues, des lieux mythique, et de havres de paix parfois cachés...

Yao a parcouru pour vous de nombreuses régions et paysages en Terre du Milieu, arpenteur courageux, il vous fait partager via son blog, ses plus grandes et belles découvertes. Il faut dire qu'en sept ans d'exploration, il est revenu avec pleins d'images et d'histoires à raconter.

Les ballades de Yao
Les ballades de Yao
Les ballades de Yao
Les ballades de Yao
Les ballades de Yao
Les ballades de Yao
Les ballades de Yao
Les ballades de Yao
Les ballades de Yao

Des histoires en vidéo...

Il s'agit d'un partage en vidéo de la passion de la confrérie "le Fléau de Melkor Roi Noir" pour l'univers du Seigneur des Anneaux Online. Vous pourrez ainsi partir avec eux à la découverte de plusieurs lieux incontournables de l'univers, mais aussi découvrir quelques instances, escarmouches et écouter de la musique. Un vrai tour d'horizon du SdAO.

Enfin, dans leur dernière vidéo, ils vous présentent une partie de l'histoire, essentielle dans la quête de l'anneau : les désastres des champs d'Iris. Je vous conseille vivement ce rappel de l'histoire d'Isildur !

Les liens pour trouver votre chemin...


  • En chargement...

Que pensez-vous de Le Seigneur des Anneaux Online ?

1077 aiment, 177 pas.
Note moyenne : (1310 évaluations | 106 critiques)
8,1 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Le Seigneur des Anneaux Online : Les Ombres d'Angmar
(838 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1627 joliens y jouent, 3630 y ont joué.