Que peut-on encore attendre de LOTRO ?

LOTRO est prolongé de trois ans.

Il n’y aura pas d’extension en 2014.

Les Hauts du Nord vont être refondus.

A quelle sauce LOTRO va-t-il être mangé ? Voila mon avis

Vous qui entrez ici, laissez toute espérance

Je vais la faire courte, pour tous les nostalgiques de la « grande époque » de LotRO (qui correspond d’ailleurs souvent à celle où ils faisaient beaucoup de raid de haut niveau, et qui s’étale grosso modo entre la fin de la période des Ombres d’Angmar – et la Faille, cause de la chute de beaucoup et du relèvement de certains – et - la date de fin se décale toujours vers le récent - Isengard  et son raid éponyme – le « dernier » des « vrais » raids avec du « challenge ») : non, je ne pense pas que LOTRO deviendra à nouveau un jeu pour raideurs hardcore, avec des stratégies complexes et une nécessité de groupe optimisé (d’ailleurs, je doute qu’il l’ait vraiment été un jour – oui, même aux grandes heures, les raids de LOTRO subissaient la comparaison de ceux de WoW, puis d’AoC, puis de…).

Les amateurs de PvP peuvent aussi finir de faire leur deuil et partir sur le nouveau jeu McM à la mode (si j’ai bien suivi mes petits camarades de GW2, ça devrait être TESO), le PvMP ne sera jamais un point fort de LOTRO. A moins de faire un jeu totalement à part pour les monstres (pour plus de détails sur mon rêve, voir mon poisson d’avril de l’an dernier : Minions of Mordor), ce dont je doute un peu.

Et non, il ne sera jamais la référence du craft, vu le niveau zéro de l’artisanat, précieusement nivelé extension après extension, et qui fait que pour peu qu’on ait un peu de sous ou de matières premières, on est capable d’être grand-maître en deux jours et en semi-AFK.

C’est bon, vous êtes bien plombés ? On va pouvoir passer au reste, maintenant.

Le virage de la nouvelle génération des MMO

Cela passe peut-être inaperçu, du fait de la progressivité avec laquelle le processus s’est effectué, mais LOTRO est peu à peu en train de « next-genifier » son système de quêtes. Pour ceux qui en doutent encore, retournez faire des quêtes en Angmar, en Eregion, ou dans ces zones pas encore touchées par la refonte, et comptez les aller-retours que vous faites. Dans les nouvelles régions, on est de plus en plus (pas toujours ni partout, mais c’est quand même une tendance lourde) passé à une séquence : parler à un PNJ > aller sur zone > récupérer des quêtes en automatique > valider les quêtes auto sur place > aller au PNJ suivant . Une tendance que l’on retrouve dans les jeux récents, que ce soit TSW où l’on reçoit les messages de récompense sur son smartphone ou GW2 où tout (prise de quête, progression, récompense) se fait de façon transparente.

Une autre composante est la « progression horizontale ». Je m’avance peut-être un peu, mais je vois assez le niveau 95 comme étant la limite finale de niveau. Pas que la progression s’achève au ROHAN, mais que l’on gagne d’autres récompenses, différemment. Le système de progression « à points » instauré avec la refonte des classes est de ce point de vue bien plus flexible : on peut imaginer voir l’XP gagnée convertie en points de compétence, et ainsi progresser dans les arbres secondaires, ou les arbres « pousser » avec de nouvelles compétences, donc un besoin plus grand de points.

On ne change pas une équipe qui gagne

Il est aussi évident que LOTRO va capitaliser sur ses points forts.

Le monde, d’abord. Il y aura de nouvelles régions, cela a été annoncé (à commencer par encore plus de Fangorn avant le printemps si tout va bien), et c’est une bonne nouvelle, car c’est à mon sens le cœur du jeu : donner vie avec  talent aux Terres du Milieu. Soyons francs, qu’on ait plus ou moins d’affinité avec l’ambiance des zones du jeu, je défie quiconque de me trouver une faute de goût  dans le monde bâti par Turbine (oui, bon, les Fondations de Pierre [merci à Xapur pour la correction], OK, merci pour le contre-exemple). Et on ne voit pas pourquoi ils s’arrêteraient sur leur lancée, surtout qu’il y a encore quelques morceaux de bravoure à modéliser, des Chemins des Morts à Minas Tirith et de la Porte Noire à la Montagne du Destin (parce qu’on va y aller, quand même, dans le Mordor…)

Le système des Grandes Batailles, ensuite. Alors oui, on a été déçus à sa sortie, seulement ça comme contenu de groupe, mais ça leur en laisse sous le coude. Ne serait-ce que toutes les étapes en groupe de 3, les trois premières à 6 et les deux premières à 12. Sans compter que maintenant qu’ils ont les moyens de tester « en live » le système, les prochains environnements devraient être moins complexes à mettre en place. Et comme il y a encore une paire de batailles de prévues (Osgiliath, Minas Tirith, les champs de Pelennor), je ne vois pas pourquoi ils s’arrêteraient en chemin.

Les escarmouches et instances ajustables. Oui, c’est un peu du recyclage, oui, il y a encore des problèmes d’équilibrage (mais si le niveau reste à 95, ça pourrait pousser Turbine à jeter un œil dessus et remettre un peu de piment), mais il y a encore quelques instances à reprendre (celles de la Moria, d’Isengard – pour le coup, je leur en veux, pour celles-là : ils avaient promis qu’ils ne sortiraient plus d’instances pas ajustables… - et bien sûr la Faille), et une escarmouche n’est pas grand-chose de plus qu’un espace déjà développé où l’on colle un script semi-aléatoire avec une table de loot (c’est bon, je viens de me cramer à vie auprès des équipes de développement avec cette description simpliste). Pas forcément de quoi faire revenir les anciens joueurs, mais ça occupera ceux qui restent… Si en plus, ils arrivent (enfin?) à nous fournir des sets d'armures "échelonnables" (i.e. qu'on ait toujours un intérêt à se payer au niveau 95), ça sera encore mieux (sachant qu'en plus, les outils techniques sont disponibles, et qu'il suffit de mettre les bonus de sets sur des pièces... Bon, voila, si l'on m'avait pardonné depuis la ligne précédente, j'ai fini de creuser ma tombe)

Et puis les vœux pieux

En partant du principe (peut-être illusoire) que le niveau restera au 95, rêvons un peu à ce qu’on pourrait avoir.

D'abord un retour sur ces bonnes idées à moitié réalisées que sont les armes légendaires et le combat monté. Deux idées qui avaient suscité un intérêt certain, mais qui, au final, se révèlent décevantes par rapport aux attentes. L'avantage d'un niveau bloqué imposerait à Turbine de retravailler ces systèmes de progression alternative et en faire des composantes complètes et pas simplement des accessoires plus ou moins fastidieux à remonter à chaque montée de niveau (et oui, je pense aux armes légendaires). D'ailleurs, si les développeurs veulent, la rédaction de JoL-LOTRO a plein d'idées sur le sujet... [note: depuis la rédaction de cet article, Turbine a confirmé "brainstormer" sur le sujet des armes légendaires.]

Ensuite, dans les promesses qu'on attend toujours, le nouveau housing (prévu pour *kof kof* 2013) et des améliorations sur les confréries. La mise à jour des festivals, aussi, avec consolidation des jetons, initiée, mais lâchée après * kof kof * un festival.

Et enfin, dans les trucs auxquels on n'ose même plus rêver, un nouveau hobby (si, vous savez, les trucs comme la pêche et... heu... la pêche) [note: j'avais initialement évoqué le retour du chasse-poulet, mais un récent screenshot publié sur le compte twitter de LOTRO semble montrer qu'il pourrait faire son retour]

Alors c'est le début de la fin ?

Ca dépend de vos attentes. Ce qui est certain, c'est que c'est la fin d'une époque (mais des fins d'époques, ce jeu en a déjà connu plusieurs), et que le joueur qui suit le jeu depuis le début ne se reconnaîtra plus dans le jeu d'aujourd'hui (et surtout dans les promesses qu'il fait - ou pas). Mais c'est également le cycle de vie de tout MMO, et les portes ne se ferment pas encore sur la Terre du Milieu.

Alors profitez-en, allez visiter d'autres terres (histoire de vous rendre compte que non, l'herbe n'est pas plus verte ailleurs et que les bonnes idées de la concurrence peuvent aussi être plombés par des réalisations laissant à désirez), sortez, et puis repassez profiter du jeu: les portes sont encore ouvertes au moins pour trois ans...

 

Avec presque 7 années d'existence, l'extension du Gouffre de Helm et les dernières annonces officielles, le devenir de LotrO nous préoccupe beaucoup. Après l'interview d'Aalix "Pourquoi je joue à LotrO ?", Skro nous livre à son tour son avis mais sur le point crucial de l'avenir du jeu.

N'hésitez pas à débattre de ce futur sur nos forums.

Créations de la communauté

Réactions (111)


Que pensez-vous de Le Seigneur des Anneaux Online ?

1096 aiment, 179 pas.
Note moyenne : (1332 évaluations | 106 critiques)
8,5 / 10 - Excellent
Evaluation détaillée de Le Seigneur des Anneaux Online : Les Ombres d'Angmar
(843 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1642 joliens y jouent, 3647 y ont joué.