Nik Davidson passe à OMFG Radio

La Radio OMFG passe Nik Davidson, ( Alias "Mithil Miser" ) Lead System Designer de LOTRO, à la broche pendant plus de deux heures et lance un concours de dessin : gagnez votre clé pour la Beta !
Gagnez votre clé Beta : Rendez-vous sur cette page http://forums.jeuxonline.info/showthread.php?t=703590


L’Artisanat

Rappel : Nik Davidson part du principe que vous avez lu le denier Dev LoG ( cf. le post « Nik Davidson – Gandalf vs. Voltron ), et fourni donc des détails supplémentaires.


- Progression d’un artisan.
Pour l’instant, ce que l’on sait de l’artisanat c’est un mélange de Carrières ( « vocations » ) et de Professions ( « professions » ). Les fans d’artisanat vont être aux anges, ça ne s’arrête pas là. Deux étapes simples :

Premièrement, vous choisirez votre vocation auprès d’un maître artisan ( PNJ ).
Ensuite, à vous de jouer, il faut crafter. Notez que lors de votre progression, il ne vous sera pas demandé de retourner voir votre maître pour passer au « Palier » suivant.
Un artisan pourra évoluer dans sa branche sur cinq paliers ( « tier » ), les paliers étant eux même divisés en deux « sous-paliers » - d’abord le simple « travail » de la branche concerné, puis la « maîtrise » à proprement parlé, de votre art.

Exemple :

Je rends une petite visite à un Maître Armurier, et pof, me voila apprenti. Travailleur, je me mets vite à la tache. Je progresse vite dans mon « premier palier », jusqu’à atteindre le second. En récompense du travail fourni, j’obtiens directement quelques nouvelles recettes basiques, liées au second palier d’apprentissage.
Deux choix s’offrent à moi,

Je peux continuer ma progression, pour essayer d’atteindre le troisième palier – si bien sur j’ai le temps, l’argent et les matières premières nécessaires.
Ou alors, je peux essayer d’atteindre un plus grand niveau de « Maîtrise » de mon premier palier. Pour ce faire, il me suffit de continuer à travailler les recettes du palier un. Remarque intéressante, il n’est pas possible de « louper » un objet. Mmmh, trop facile alors ? Et puis à quoi ça sert d’atteindre ce deuxième sous-palier ?


Dans LotRO, l’artisanat ne prend pas en compte les ratés, mais les chances de réaliser un objet de qualité supérieure, voir rare, et nombreux sont les facteurs qui permettent d’y arriver.

Continuons avec notre exemple.
Je décide de continuer à travailler mon palier un, pour y passer Maître. Une fois ce stade atteint, les recettes du palier un se voient améliorées. Il m’est maintenant possible d’ajouter des « ingrédients facultatifs », qui augmentent de manière significative mes chances de réaliser un « critique » dans la confection d’un objet. Intéressant, non ?

Notez qu’il existe encore d’autres moyens d’augmenter ces chances. En plus d’être passé Maître dans mon premier palier d’armurier, un ami Erudit m’a offert un parchemin. Les Erudits sont vos amis, ils peuvent écrire des parchemins qui, utilisés lors de la confection d’un objet, augmentent les chances de critique.

Avec des chiffres ( ici, totalement aléatoires) c’est toujours plus parlant :
Au tout début, j’avais 2% de chance de critique sur un objet.
Etant passé maître, j’ajoute un ou deux ingrédients facultatifs, et je me retrouve avec +15% de chances de critique.
J’utilise le parchemin de mon ami l’Erudit, et me voilà maintenant avec +15%, ce qui me donne au total plus de 30% de chances de réaliser un objet spécial ! Génial, non ?


Maintenant, un problème se pose.
Monter jusqu’au palier 5 d’armurerie, puis passer maître dans chaque palier ? Ou bien ne passer au palier suivant qu’après avoir travaillé suffisamment pour avoir obtenu le titre d’expert dans la maîtrise de mon premier palier ?
Nik Davidson répond que c’est à vous de voir


- L’Erudit
Comme on le sait déjà, c’est le seul qui n’a pas besoin de récolter les matières premières dont il a besoin, il doit les loot.


- Les professions « de récolte »
Elles sont au nombre de trois. Le Chercheur d’Or collecte les métaux, le Forestier lui collecte tout ce que la flore peut lui offrir, tandis que le Fermier s’occupe de son champ.
Le but de ces professions est de pouvoir convertir les matières premières en objets utilisables.

Un système de pallier similaire à celui décrit ci-dessus est instauré pour ces professions.


- L’artisan et ses outils
Chaque profession ne requiert qu’un seul outil, ce qui facilite les choses : pas besoin d’encombrer son inventaire d’outils si on veut être artisan. Maintenant, il existe des outils spéciaux, ou des endroits spéciaux ( comme des forges etc. ) grâce auxquels les artisans pourront réaliser de vrai chef d’œuvres.

Les recettes les plus avancées ne nécessiteront pas des tonnes d’ingrédients ( comme 100 barres d’Arcanite, très cher, dans WoW ), mais ils seront difficiles à obtenir.




Les Classes

Cette partie n’est pas du tout à considérer comme un corpus de « guides avant l’heure », mais plutôt comme un vrai petit break NDA sur les rôles et aptitudes des classes dans LOTRO.


- Le Champion
Pour l’instant, cette classe est vraiment, mais alors vraiment, trop puissante ! Les champions distribuent d’énormes baffes, tant sur les cibles uniques que sur les groupes d’ennemis.
Le champion fonctionne sur une logique très simple : plus il frappe, plus il fait mal.
Il est maître dans le maniement de deux armes à la fois, mais peut tout aussi bien utiliser des armes à deux mains, voire un bouclier. Notez que le Champion est plus performant avec deux armes ou une grande arme.
En plus de posséder une barre de « mana » ( power ), le Champion prend aussi en compte sa ferveur, lors des combats. ( nrld : pendant l’interview ils se sont marrés pendant 5 bonnes minutes sur le superbe jeu de mot de Nik Davidson : le fervuromêtre. Applause s.v.p. )

Exemple type de combat avec un Champion : il engage le combat et place certains coups qui feront augmenter sa ferveur au combat. Arrivée à un certain niveau, la ferveur du champion lui donne accès à certains coups et enchaînements spéciaux qui, vous l’aurez compris, sont dé-vas-ta-teurs.

L’équipe travaille d’ailleurs sur un nerf depuis un moment, mais malgré les nerfs, cette classe reste monstrueuse. Notez que les « damage dealers » de LOTRO sont le Chasseur et le Champion.


- Le Chasseur
Alors, réserve de flèches illimitées ou pas ?! Et bien oui. N. Davidson c’est longuement expliqué sur la question. En résumé, le Chasseur était la seule classe qui, lorsque son stock de flèches était épuisé, devenait inutile. Petit argument qui peut jouer en la faveur de ceux qui froncent les sourcils en lisant ces lignes : vous avez vu Legolas changer de carquois ne serait-ce qu’une seule fois, vous, dans le film ?
Maintenant, le Chasseur peut s’offrir beaucoup de « consommables » comme de l’huile pour enflammer ses flèches, du matériel pour placer des pièges ( ndlr : woot )

Le Chasseur fonctionne selon le même principe que le Champion et la ferveur. Plus il reste longtemps hors de porté, non repéré, et non attaqué, plus le chasseur pourra se concentrer, et ainsi infliger des dégâts considérables.


- Le Voleur
Dans la plupart des MMO du moment, les classes de type rogues, assassins, et assimilés ont un but bien précis : attaquer sournoisement, de dos si possible, pour infliger un maximum de dégâts. Dans LOTRO, le rôle premier du voleur n’est pas de faire un max de dommages. Il a tout une panoplie de débuffs, dont son fameux « Enigme », qui est stun/mezz. Le Voleur stun son ennemi, qui se retrouve ensuite mezz, plongé dans ses pensées à réfléchir à l’Enigme du voleur. Le Voleur a accès à la « furtivité », et quelques une de ses compétences exigent que le personnage soit en mode « furtif ».Mais l’utilité principale du voleur est sans aucun doute le fait qu’il puisse déclencher des « combos » : uniques, ils peuvent changer le cours d’une bataille ! Voir troisième partie


- Le Maître du Savoir ( Loremaster )
Nik Davidson n’a pas voulu lâcher grand chose à son sujet. Cette classe n’est ni un gros « damage dealer », ni un « soigneur » à proprement parler. Sage et cultivé, le Maître du Savoir connaît tout de la nature et des mythes anciens. Il dispose d’un très large éventail de compétences, allant de buffs et débuffs, aux sorts de contrôle de foule ( comme le fameux « mezz » ) en passant par quelques soins par transferts de vie.
Davidson a bien voulu nous parler de deux familiers sur cinq que pourra invoquer le Maître du Savoir.
Le Corbeau : sans infliger beaucoup de dégâts, c’est un allier de choix pour ennuyer et occuper vos ennemies. En s’attaquant aux yeux de vos adversaires, il pourra les forcer à attaquer au corps à corps. Pratique contre tout type d’archer.
L’ours : Et oui… Il y aura un ours. Allez savoir ce qu’il peut bien faire.


- Le Capitaine
Le Capitaine peut se sortir de n’importe quelle situation. Si vous en avez un sous la main, le Capitaine sera le « lead » de votre groupe. Il excelle dans le repérage des cibles, et dirige les batailles à merveille. Beaucoup de ses aptitudes permettent de « marquer » vos cibles, et ce à plusieurs fins.
Tout d’abord, marquer visuellement une cible est pratique pour que les joueurs se concentrent sur celle-ci. Les marquages que le Capitaine peut effectuer ont des effets différents.
Il peut par exemple choisir de marquer un ennemi et demander à tout le groupe de l’attaquer. Si le groupe s’exécute, une partie des dégâts que les combattants infligent sera transformé en points de moral, et renforcera la résistance, ou augmentera les dégâts de ceux-ci.

Il dispose aussi de Cris de guerre. Ainsi, lorsqu’un ennemi tombe, le Capitaine se doit de ne pas manquer l’occasion d’utiliser le cri de guerre correspondant le mieux aux besoins du groupe : buffs, et boosts en tout genre garantis !




Divers

Voilà tout ce qui ne rentrait pas dans « les classes » ou « le craft » directement. Un dernier petit message pour dire que j’ai scrupuleusement relevé à la lettre les informations qui étaient communiquées dans l’interview, elles sont donc toutes de source sure. Ceci dit, Davidson a bien émit un droit de réserve : tout peut changer du tout au tout, nous sommes en phase de test.


- Dis moi qui tu es, je te dirai ce que tu peux porter ( ndrl : promis je referai plus )
Un récapitulatif en clair des restrictions d’armes et armures pour les classes et races.

Armure légère : Maître du savoir et Ménestrel.
Armure de cuir : Voleur ( commence en armure légère ), Chasseur, Capitaine.
Armure lourde : Gardien ( seule classe utilisant les grand boucliers ) et Champion ( commences en armure de cuir ).

Très peu de restrictions concernant les armes ont été mises en place. Ainsi comme dans les RPG de base, vous pourrez théoriquement porter presque n’importe quelle arme. La bonne ou médiocre utilisation que vous en ferez dépendra de la classe et du niveau.


- Les combos
Qui n’a jamais joué à un jeu de baston ? Qui n’a jamais essayé de réussir l’enchaînement de coups le plus dévastateur avec son personnage préféré ?
Préparez-vous à ça pour LOTRO : les combos tiendront une place importante dans les batailles.
Il faut bien différencier enchaînement de coups simple, qu’un personnage seul réalisera avec plus ou moins de difficulté, et un « combo », sur lequel devra être présent le groupe entier.

Le principe est simple, lorsqu’une « ouverture » ou « opportunité » est lancée par le Voleur ( et oui, rien que ça ), une sorte d’anneau apparaîtra pour chaque joueur lui indiquant ainsi quel coup il devra exécuter, et après qui.
Pendant un laps de temps plutôt cours ( justifié par l’effet terrible de certains combos ) les joueurs doivent tenter d’utiliser une de leurs compétence ( alors indiquée ), et ce l’un après l’autre.
Si la boucle est bouclée, que chacun a réussi à placer son coup/aptitude en temps voulu, alors les effets peuvent être multiples, mais en tout cas terribles.

Nik Davidson utilise un code de couleur simple pour donner une série d’exemple.
Imaginez que, après la création d’une opportunité, l’anneau indique « rouge rouge rouge rouge », pour le groupe de quatre joueurs.
Une fois le combo passé, l’ennemi touché encaissera un « bonus de dégât » très important.

Autre exemple, si l’anneau indique « bleu bleu bleu bleu », et que les joueurs réussissent l’enchaînement, alors le groupe se verra offert une régénération de mana ( power ) énorme.
Le système est testé et approuvé. Ici, on peut vraiment parler de l’importance de la qualité de jeu du joueur : les combats ne seront pas statiques.

Est-il possible, lors de raids, de faire un combo à plusieurs groupes ? Pour l’instant non, un groupe seulement a la possibilité d’en faire.


- Le bestiaire
Comment savoir si vous pouvez vous attaquer à telle ou telle bestiole ? Il existe cinq types d’ennemis :
Normaux : solotables sans problèmes
Supérieurs : on arrive à la limite du solotable, normalement très difficile.
Leaders : les petit boss, nommés sûrement.
Némésis : les gros, mais alors gros, boss.

Note importante : Les combos ne pourront être réalisés que sur les ennemis de type Supérieur et plus costauds.


- Le PvP : des monstres jouables ?!
Vous y avez cru ? Moi aussi, quand ils ont abordé le sujet. Monsieur Nik n’a rien voulu dire. Ahah, quel farceur, ce Nik.


- Et à propos des traits raciaux ?
Dans LOTRO, pour bénéficier des compétences/aptitudes raciales, il ne vous suffira pas de créer votre personnage. En effet, certaines quêtes vous permettront à terme d’obtenir ces fameux traits raciaux !


- Une Banque/Marché accessible depuis n’importe quelle ville ?
Ce n’est pas développé comme WoW, mais il existe un système qui s’en rapproche, et il est toujours à l’étude.


- L’interface est-elle personnalisable ?
En long et en large. Vous pourrez à votre guise déplacer, réduire, agrandir, ouvrir et fermer la plupart des éléments de l’interface.


- Quels types de servers : RP, PvP ?
Ce n’est pas du ressort de M. Davidson, et même si il le savait, a-t-il ajouté, il ne nous dirait rien !


- Les nouveautés seront-elles implémentées par le biais d’extensions ou de mises à jours ?
NDA !


- Quelle configuration matérielle pour pouvoir faire tourner LOTRO ?
L’équipe LOTRO a testé le jeu sur des configurations vieilles de deux ans. Résultat : on tourne sans problème avec l’ensemble des options sur « moyen ».


- Pourra-t-on ne serait-ce que blesser un Nazgul, et quel sera le plus gros boss tuable à la sortie du jeu ?
Même pas en rêve, en ce qui concerne le Nazgul. Quand au boss… Vous verrez !


- Les naines ont-elles de la barbe ?
Les Devs ont longuement hésité à inclure les naines, et ne l’ont finalement pas fait. Mais comme il est très justement raconté dans le livre, qui peut prouver qu'un nain n'est autre qu'une naine, si cette dernière ( féminin donc ) l'affirme ?




Source : http://www.wcradio.com/file.php?id=665

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Le Seigneur des Anneaux Online ?

1082 aiment, 177 pas.
Note moyenne : (1315 évaluations | 106 critiques)
8,8 / 10 - Excellent
Evaluation détaillée de Le Seigneur des Anneaux Online : Les Ombres d'Angmar
(840 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1632 joliens y jouent, 3637 y ont joué.